Marketing digital

Les 5 fondamentaux du marketing digital

Partager sur
Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp

Internet offre un potentiel incroyable pour tout business. On sait que 4,54 milliards de personnes sont connectées dans le monde. Par ailleurs, on sait que nous passons, en moyenne, 6 heures et 43 minutes en ligne en 2020. Internet offre donc un terrain de jeu immense pour trouver des clients pour votre business.  Mais comment quelles sont les éléments clefs à connaitre pour mettre en place une stratégie de marketing digital ?

Quelles sont les étapes essentielles à suivre pour que vous génériez du business en ligne?

La première chose à faire, consiste à se poser les bonnes questions. Elles vous aideront à définir vos objectifs. En effet, sans objectif, difficile de définir les bonnes actions et de définir les bons indicateurs de mesure de résultat.

Découvrez les 5  grandes étapes indispensables pour réussir votre stratégie digitale

1. Définir précisément sa cible

Vous avez peut-être entendu parler de la notion de persona. Et bien, disons qu’il est indispensable de les construire.

Mais qu’est -ce qu’un persona? Un persona est un client type, un personnage fictif imaginé précisément. Sa description comprend différentes caractéristiques et on le dote également d’un prénom. On définit entre autres son caractère, ses critères socio-démographiques (son âge, sexe, enfants, famille), ses habitudes de vie, de navigation, les réseaux sociaux qu’ils fréquentent, les sites qu’ils consultent, ses attentes vis à vis du produit, son histoire.

2. Définit ses objectifs

Sachez d’abord si vous cherchez de la visibilité (branding) ou des conversions ( performance).

Sélectionnez ensuite de quelle manière vous allez pouvoir mesurer l’impact de vos actions en marketing digital. Il s’agit ici de choisir vos KPI (achat, panier moyen, visites, clic, taux de rebond)..

3. Définir le parcours client

Depuis le stimuli ou la prise de conscience du besoin jusqu’au réachat, il est essentiel de dessiner le parcours client type.Ces étapes comprennent la façon dont l’internaute va se renseigner avant l’achat, les sites qu’il va consulter au préalable, le choix du canal de commande, le processus d’achat, le dépôt d’avis ou le partage après achat…

4. connaissance de la concurrence

Pour pouvoir rivaliser avec vos concurrents et adapté votre stratégie marketing digital, il vous faut connaitre les forces, les faiblesses de chacun ainsi que les bonnes pratiques.

5. Définition des leviers d’acquisition

C’est tout l’enjeu de votre stratégie, votre rentabilité en dépend. Un clic peut coûter parfois 100 euros sur Google Ads, il est donc essentiel de trouver/ tester vos leviers afin de définir une stratégie de marketing digital efficace et pertinente, au regard de votre business et vos objectifs.

N’hésitez pas à rester informé. C’est un métier qui nécessite d’être toujours à jour. Visitez des sites thématiques tels que emarketing.

Partager sur
Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp

Lire la suite
Chèque numérique

Chèque numérique : apprenez à développer votre commerce en ligne

Partager sur
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

La Région aide les commerçants à développer leurs ventes en ligne en leur proposant un soutien financier pouvant aller jusqu’à 1.500€. En effet,  l’objectif du chèque numérique est d’améliorer leur présence et leurs ventes sur Internet.

Quel type de projet est concerné ?

En effet, le dispositif répond à 3 objectifs principaux :

  • Optimiser leur gestion digitale
  • Générer du trafic dans leur boutique grâce au marketing digital,
  • Augmenter leurs ventes grâce au e-commerce

En fait, ce chèque a vocation de servir aux dépenses de fonctionnement ou d’investissement dans le domaine du digital(charges) :

  • Abonnement à des solutions numériques de gestion (logiciel de caisse…),
  • campagne de Publicité digitale, solutions de fidélisation, achat de mots-clés, Référencement, nom de domaine, hébergement,
  • Abonnement ou commissionnement sur les ventes liés à solution de vente en ligne (marketplace, clickandcollect…),
  • Abonnement à des logiciels de création de site en SaaS,
  • Formation en marketing digital,
  • Services de livraison pour ventes en ligne,
  • Location/abonnement à une box pro wifi, ou location d’écrans de diffusion,
  • Développement/acquisition de site, achat de licences ou d’écrans de diffusion.

Qui peut bénéficier de ce chèque numérique?

  • Professionnels
  • Entreprises
  • Les commerçants de proximité ou artisans*, sédentaires ou non, avec ou sans point de vente, y compris artisan d’art (hors franchise),

A noter, le profil des établissements concernés:

  • avoir un établissement en Île-de-France,
  • disposer d’un effectif inférieur à 10 salariés, y compris les entreprises sans salarié,
  • avoir une entreprise inscrite au Registre du Commerce et/ou Registre des Métiers.
  • *L’artisan ou commerçant de proximité vend des produits ou services de manière quotidienne ou fréquente à des particuliers. Son activité relève d’un code NAF 10 à 33, 43 à 47, 49, 55 et 56, 7420Z, 79, 81, 9312 et 9313, 95 et 96. Les entreprises qui vendent exclusivement sur Internet, de la filière numérique, des activités financières et immobilières, des organismes de formation, de conseil et des bureaux d’études ne sont pas éligibles.

Quelle est le montant et la nature de l’aide?

Une subvention pouvant aller jusqu’à 1.500€.

A noter, le Montant du chèque numérique est en fonction dépenses éligibles H.T ci-dessous.

  • À partir de 300€ => 150€
  • 600€ => 300€
  • 900€ => 450€
  • 1.200€ => 600€
  • 1.500€ => 750€
  •  1.800€ => 900€
  • 2.100€ => 1.050€
  • 2.400€ => 1.200€
  • 2.700€ => 1.350€
  • 3.000€ => 1.500€ remboursés
  • La subvention est calculée sur les montants Hors Taxes.

Par ailleurs, les dépenses de matériel de type ordinateur ou caisse connectée ne sont pas éligibles.

Quelles démarches sont à réaliser pour en bénéficier?.

1. Ainsi, réalisez en 5 min votre autodiagnostic en ligne pour vérifier votre éligibilité au dispositif :

2. Enfin, vous trouverez ci-dessous la liste des pièces nécessaires à joindre à votre demande:

  • Un extrait Kbis ou D1 de moins de 3 mois,
  • Un RIB,
  • Les pièces justificatives des dépenses prévisionnelles (devis, grille tarifaire,…) OU les factures acquittées (à compter du 12/03/2020) et le formulaire téléchargeable en ligne.
    3. Remplissez votre demande d’aide sur mesdemarches.iledefrance.fr.

4. Une fois votre demande examinée, une décision vous sera transmise dans un délai d’1 mois.

5. En définitif, le versement de l’aide sera directement réalisé si vous transmettez les factures. Pour les demandes réalisées avec des devis, déposez votre demande de versement en joignant les factures acquittées (dans un délai maximal d’un an).

Par ailleurs, Les factures doivent mentionner un n° de chèque, un règlement CB, un virement ou la mention « payé ». Le versement de l’aide chèque numérique se fera sous la forme d’un paiement unique ou d’un paiement en 2 fois.

En outre, les dépenses prises en compte en HT doivent s’établir sur une période maximale de 12 mois et doivent avoir été faites dans un délai maximal de 18 mois après l’avis de décision.

Que pourriez-vous travailler grâce à une formation en marketing digital pour votre commerce?

Pièces à joindre impérativement à votre demande de chèque numérique

NOTICE_CHEQUE NUMERIQUE_VOLET1_COMMERCES_VF.pdf

GUIDE_SOLUTIONS.pdf

publicité sur le chèque numérique, soutien aux entreprises

Aide allouée aux entreprises et commerçants pour se former ou améliorer son commerce en ligne.

Vous souhaitez vous former ou former vos collaborateurs pour améliorer votre visibilité en ligne : réseaux sociaux, référencement ou encore publicité sur Facebook, contactez-nous.

Partager sur
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Lire la suite
télétravail

Télétravail: Les outils pour travailler efficacement à distance

Partager sur
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

TPE/PME : choisir les bons outils pour le télétravail de vos équipes

Le Coronavirus – incidences sur l’organisation du travail

Après l’annonce du  Président hier soir à privilégier le travail à distance soit le télétravail pour lutter contre la propagation du Covid-19 (Cornavirus), les entreprises sont nombreuses à avoir sollicité leurs salariés afin qu’ils restent chez eux jusqu’à nouvel ordre. Le « home office » permet, en effet d’éviter, le contact en groupe et donc la propagation du virus. Il est impératif de s’organiser pour faciliter le travail avec vos équipes;

Dans une enquête du Gartner, on remarque que 12% des responsables d’entreprise interrogés estiment leur organisation bien préparée à la crise actuelle et ses conséquences future. Par ailleurs, 56%, estiment être plus ou moins préparées à la situation actuelle. Et 11% des responsables s’estiment non préparés à ce type de crises.

En outre, les grands éditeurs de solution technologique, eux-mêmes, sont en interne de gros consommateurs de leurs outils, comme Microsoft avec Teams par exemple. Microsoft expliquait il y a deux jours, avoir demandé à 50 000 employés de la région de Seattle de rester travailler chez eux s’ils le pouvaient.

En l’espace d’une journée, Teams augmentait de 50% l’usage par rapport à la semaine précédente de son outil de conversation instantanée. Parallèlement, son volume de réunions augmentait de 37%.

Dans les grandes entreprises, des outils existent déjà, souvent utilisés par les CMO, à l’affut des derniers logiciels.

Organiser le Télétravail lorsque l’on est une TPE ou petite PME

Lorsque vous êtes une TPE ou petite PME, il est encore plus compliqué d’organiser le télétravail, rapidement et de façon efficace.
Nos contraintes:

  • Trouver des outils facile d’utilisation, avec une prise en main rapide . Nous ne disposons pas de plusieurs jours à mobiliser pour apprendre a se servir de chaque outil
  • Trouver des outils accessibles en terme de budget. Effectivement, nous ne pouvons pas acheter de licences chers, sans même mesurer l’impact de tel outil, parfois sur-dimensionné par rapport à la structure
  • Trouver des outils installables immédiatement : pas question d’attendre un rdv, puis un second, puis une formation. Il nous faut une solution concrète, immédiatement opérationnelle
  • Trouver des outils compatibles avec le niveau des équipes. Nous ne disposons tous pas d’équipes digitales, ayant l’habitude d’utiliser des outils collaboratifs.

Alors quels sont les outils de télétravail indispensables pour les PME en cette période de crise?

Framatalk : vous permet de discuter avec vos collaborateurs sans installation complexe de logiciel ni inscription.

Slack: plateforme de travail collaboratif qui permet de regrouper les personnes et les informations dont vous avez besoin pour travailler.Echange facile, remplace messenger ou mail.

Trello: Gérer les tâches de vos équipes avec des tableaux, listes et cartes . Vous pouvez ainsi définir leur ordre de priorité de façon simple, agile et enrichissante.

Klaxoon: pour des réunions à distance, intéractives, innovantes et efficaces.

Google Drive ou Dropbox: outil de partage et stockage de document. Jusqu’a 15Go pour la version gratuite ou 2Go pour Dropbox.

Framatalk : vous permet de discuter avec vos collaborateurs sans installation complexe de logiciel ni inscription.

Slack: plateforme de travail collaboratif qui permet de regrouper les personnes et les informations dont vous avez besoin pour travailler.Echange facile, remplace messenger ou mail.

Trello: Gérer les tâches de vos équipes avec des tableaux, listes et cartes . Vous pouvez ainsi définir leur ordre de priorité de façon simple, agile et enrichissante.

Klaxoon: pour des réunions à distance, intéractives, innovantes et efficaces.

Google Drive ou Dropbox: outil de partage et stockage de document. Jusqu’a 15Go pour la version gratuite ou 2Go pour Dropbox

Framatalk : vous permet de discuter avec vos collaborateurs sans installation complexe de logiciel ni inscription.

Slack: plateforme de travail collaboratif qui permet de regrouper les personnes et les informations dont vous avez besoin pour travailler.Echange facile, remplace messenger ou mail.

Trello: Gérer les tâches de vos équipes avec des tableaux, listes et cartes . Vous pouvez ainsi définir leur ordre de priorité de façon simple, agile et enrichissante.

Klaxoon: pour des réunions à distance, intéractives, innovantes et efficaces.

Google Drive ou Dropbox: outil de partage et stockage de document. Jusqu’a 15Go pour la version gratuite ou 2Go pour Dropbox

Systancia: Ce service permet un accès distant sécurisé aux postes de travail et aux applications de l’entreprise, depuis leur poste professionnel (gratuite dans le cadre de la mobilisation Covid 19)

Des acteurs numériques se mobilisent pendant cette période.
Quelques acteurs annoncent d’ores et déjà leur soutien dans cette période pandémique:
  • Free propose d’augmenter l’enveloppe de data de son forfait jusque fin avril
  • Google: les abonnés à G Suite et G Suite for Education peuvent disposer d’options plus poussées pour les sessions d’audio ou de vidéo conférence avec Hangouts Meet. Les sessions peuvent, accueillir jusqu’à 250 personnes.  Une diffusion vidéo en direct pourra accueillir jusqu’à 100 000 spectateurs et ces réunions pourront être stockées et enregistrées sur Google Drive. Ces fonctions sont habituellement intégrées à la formule Enterprise facturée 23 €. C’est une belle économie étant précisé que G Suite Basic est facturé normalement à 4,68 € par utilisateur. Cette disposition est appliquée au niveau mondial, elle est valable jusqu’au 1er juillet, annonce Google.
  • Microsoft: Vous bénéficiez d’un accès gratuit pendant six mois offert à la première formule payante de Teams (10,50 € H.T. par mois normalement). Comparé à la formule de base, elle inclut la programmation et l’enregistrement de réunions, de la visioconférence avec 250 personnes et une diffusion en direct auprès de 10 000 participants.

Partager sur
Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Lire la suite